Les épisodes...         

 

 

 

lundi 23 janvier 1967

 


Les relations entre Lee Webber et Norman Harrington ne s'arrangent pas. Martin Peyton accepte le défi de Steven Cord. Chris prend une décision à propos d'un revolver...


 

 

Audience Nielsen 1ère diffusion :

20,5 millions de téléspectateurs

soit 30,7 %

 

 

 

HOME

 

NARRATION : WARNER ANDERSON

D’une certaine mesure, Chris Webber se rapproche de plus en plus du crime suprême. Dans sa poche se trouve, comme un poids mort, un revolver, celui qu’il a volé à la Taverne d’Ada Jacks. Tout en long de cette nuit, l’idée a prit forme dans son esprit de se servir du revolver. Pour tuer son propre frère Lee. Maintenant que l’aube approche, il doit choisir le moment et l’endroit de l’exécution. Il doit choisir avec grand soin.

 

INTRO

Chris marche le long du quai, dans la neige. Il touche la moto sous le porche et entre à l’intérieur de la maison.

 

 

SCENE 1

Chez les Webber, Chris récupère l’arme sur le sofa et le glisse sous son parchemin. Lee arrive et demande à son frère s’il revient ou s’il sort. « Un peu des deux », répond Chris évasif. Lee mentionne le fait qu’il fasse très froid dehors. Il enlève ses boots tout en racontant qu’il a trouvé un nouveau travail sur le bateau de pêche. Chris accuse Lee d’avoir tué Ann. Il était là-bas ce jour-là et Hannah l’a vu tué Ann. Lee s’apprête à partir alors que Sandy arrive et leur demande d’oublier toute cette affaire. Elle est fatiguée de toutes ces histoires. Elle réconforte Chris. Celui-ci lui demande de retourner au lit. Il prend le revolver de sa poche et le cache sous le sofa. Puis il dit à Sandy qu’il meurt de faim.

 

 

SCENE 2

A l’hôpital, Peyton mange son petit déjeuner tandis que Steven frappe à la porte et entre. Peyton est bien évidemment non satisfait de la nourriture de l’hôpital. Il raconte au jeune homme la charmante visite faite par Betty. Ils discutent ensuite du manoir. Steven respire profondément avant de dire : « Après que les réparations soient terminées, Betty et moi aimerions vivre là-bas ». Peyton est d’accord de le laisser vivre au manoir. Pour Steven, il ne fait qu’accepter ses droits légitimes : « Après tout, je suis un Peyton. Remettons les choses à leur place, je suis le résultat d’un scandale, et non pas la cause ».

 

 

SCENE 3

Constance frappe à la porte et entre dans la chambre de Rachel. La jeune fille demande à Constance de l’aider à fermer sa robe. Constance lui dit qu’elle est très belle. Elle lui parle ensuite du premier dîner organisé en l’honneur de Rachel. Cette dernière demande à Constance si Allison aurait voulu qu’on utilise sa chambre et ses affaires.

 

 

SCENE 4

Chris s’entraîne au piano chez Ada. Ada arrive avec une cuillère de soupe aux poissons et la fait sentir à Chris. Elle lui demande s’il a faim. Il lui dit que non. Norman arrive au moment où elle dit qu’elle a fait une grosse marmite de soupe aux poissons. Elle retourne dans l’arrière boutique. Deux hommes et Lee entrent en frottant leur main tant il fait froid dehors. Lee a eu une journée difficile à son travail. Il appelle Ada et lui commande un whisky. Chris se lève, se cogne contre le juke box. Puis il se rend à une armoire et saisit le revolver.     

 

 

SCENE 5

A l’appartement, Norman danse seul tandis que Rodney frappe à la porte. Norman lui dit d’entrer. Il pointe du doigt la porte de la chambre et dit à Rodney d’y aller. Rodney frappe à la chambre de Rita et dit : « Dépêche-toi Rita, je veux m’amuser ». Il est heureux de voir que Rachel est également là. Il lui dit qu’elle est en beauté. « Elle est plus qu’en beauté », ajoute Rita.

 

 

SCENE 6

A la Taverne d’Ada, Lee fait tournoyer une pièce de monnaie sur le comptoir. Il importune Chris et il est assez odieux pour qu’Ada lui demande de partir. Mais Lee continue à boire. Norman entre et Lee l’importune également. Norman lui dit de partir. Lee dit à Norman qu’il ressemble à un petit oiseau chétif. Norman demande une nouvelle fois à Lee de partir. Pour empêcher une confrontation qui risquerait de mal finir, Ada dit à Norman que la soupe de poissons est prête.

 

 

SCENE 7

A l’appartement des Harrington, Rodney danse avec Rita, puis avec Rachel. Ils s’élancent sur le canapé tout en faisant des singeries, qui apparemment amusent Rita.

 

 

SCENE 8

A la Taverne, Lee raconte une histoire barbante. Il s’assoit à la table de Norman. Ce dernier lui demande de leur dire comment il a tué Ann Howard. Lee lui répond qu’il devrait savoir, puisque c’est la spécialité de sa famille. Cela provoque la colère de Norman qui plaque Lee au sol. Ils se relèvent. Norman veut frapper Lee qui esquive le coup. Lee frappe à son tour Norman. Ada hurle à Lee de partir. Lee accepte finalement de partir et Chris dit qu’il rentre aussi. Il suit Lee.

 

Dehors, Chris s’apprête à sortir son arme, mais Norman arrive et l’interrompt. Lee leur dit qu’il va jusqu’à White River. Il monte sur sa moto, fait demi-tour et s’en va. Chris l’appelle.

 

Dialogues de la scène 8

LEE : Comme j’ai dit « Ton vélo pour ce que tu me dois ». Seulement cette machine valait bien 500 dollars, et il me devait à peine 125 dollars. On avait l’impression qu’il était sur le point de pleurer. Il a secoué la tête, puis il s’est retourné. Alors je lui ai attrapé le bras et je le lui ai presque cassé.

 

UN CLIENT : Hey, ferme la, tu veux.

 

NORMAN : Facile à faire, n’est-ce pas Webber ?

 

LEE : T’es toujours là ?

 

NORMAN : Casser le bras d’un gars. Rendre aveugle ton frère. Tuer quelqu’un.

 

LEE : Pourquoi est-ce que tu n’irais pas t’asseoir dans le fond et nous laisser boire en paix, petit.

 

NORMAN : Pourquoi est-ce que tu ne nous parlerais pas d’Ann Howard ?

 

LEE (continuant son histoire) : Je disais que cette machine, c’était vraiment quelque chose.

 

NORMAN : Dis-nous comment tu l’as suivie jusqu’à la falaise.

 

LEE (continuant) : Entièrement chromée d’un bout à l’autre.

 

NORMAN : Comment tu l’as tourmentée, et ensuite comment tu l’as poussée, hein ?

 

CHRIS : Norman.

 

LEE : Je pense que tu aimerais voir ça, hein ?

 

CHRIS : Oh, j’oubliais, Chris. Tu l’as déjà entendu. Et bien, maintenant, j’aimerais l’entendre de la bouche de Lee. Dis-nous comment tu t’en es débarrassé. C’était ma sœur, Lee.

 

LEE : Ta demi-sœur, petit. Ou quelque chose comme ça.

 

NORMAN : Et tu l’as tuée. Pourquoi ? Hein ? Qu’est-ce qu’elle t’avait fait ?

 

NORMAN : Tu es un peu en retard avec tout ceci, n’est-ce pas ? Le procès est terminé. Personne ne te l’a dit ?

 

NORMAN : Quel effet ça fait, Lee, de tuer une personne et de s’en aller comme si de rien n’était.

 

LEE : Tu devrais être bien placé pour savoir ça. C’est chose courante dans ta famille. Est-ce que ta chère mère ne t’a pas raconté comment elle a tué la Dame Carson ?

 

Norman se précipite sur Lee et le met à terre. Ada arrive.

 

LEE : Ne te bats pas, garçon.

 

Norman poursuit Lee.

 

LEE : Ada. Ada, ce n’est pas moi qui ai commencé. Souvenez-vous.

 

Lee pousse Norman qui tombe sur le piano.

 

LEE : Maintenant tu as une raison d’appeler les flics. N’oublie surtout pas de leur dire que c’est toi qui as commencé, petit.

 

ADA : Sortez d’ici.

 

LEE : Très bien, mais je ne faisais que me défendre.

 

Lee s’apprête à partir.

 

CHRIS : Lee, attends une minute. Je viens avec toi.

 

Chris prend sa veste avec le revolver dans la poche. Il suit Lee à l’extérieur.

 

CHRIS : Lee, je voudrai te parler.

 

LEE : Tu as déjà tout dit, petit frère.

 

CHRIS : Reste où tu es un instant. Lee ?

 

LEE : Je suis ici, mec.

 

CHRIS : Rentrons à la maison ensemble.

 

LEE : Non merci. J’ai un goût amer dans ma bouche à cause d’Harrington. Je vais à Whiter River me la rincer.

 

CHRIS : S’il te plaît, rentre à la maison avec moi.

 

LEE : Non.

 

CHRIS : Lee, j’ai laissé ma canne. Veux-tu aller me la cherche ?

 

Chris commence à vouloir prendre le revolver dans sa poche

 

NORMAN : Webber, c’est toi qui as commencé à attaquer.

 

CHRIS : Laisse-nous tranquille.

 

LEE : Je ne retournerais pas en prison à cause de toi, petit. Salut, les enfants.

 

CHRIS : Lee, attends une minute.

 

Lee monte sur sa moto, fait demi-tour et roule en direction de White River.

 

CHRIS : Lee. Lee. Lee.

 

NORMAN : Il est parti. Hey, Chris, c’était ma bagarre.

 

CHRIS : Non, c’était la mienne.

 

NORMAN : Tu ne peux pas.

 

CHRIS : Norman, c’est mon frère. Laisse le moi.

 

NORMAN : Je ne peux pas rester là à le voir en liberté.

 

CHRIS : Moi non plus.

 

NORMAN : Allez, viens.

 

Norman raccompagne Chris à l’intérieur de la Taverne.

 

 

DANS LE PROCHAIN EPISODE

Peyton parle à Rodney, Steven à Betty, Rachel et Rodney parlent d’Allison.

 

MARTIN : Tu vas me manquer.

RODNEY : Steven est ton petit-fils, lui aussi.

 

STEVEN : Tu as vraiment envie de venir vivre ici, n’est-ce pas ?

BETTY : Nous avons tous les deux beaucoup à prouver et beaucoup à gagner si nous…

STEVEN : …Et beaucoup à perdre.

 

RACHEL : Avais-tu l’habitude d’être assis avec Allison de cette façon ?

RODNEY : Oh oui, on a dû le faire bon nombre de fois.

RACHEL : Alors pourquoi veux-tu t’asseoir avec moi ici ?

 

 
 

ÉPISODE 305

EPISODES

ÉPISODE 307